Comment multiplier les opportunités qui se présentent à vous

Comment multiplier les opportunités qui se présentent à vous



SAUTER SUR LES OPPORTUNITÉS QUAND ELLES SE PRÉSENTENT

 

Les opportunités se multiplient quand elles sont saisies.

Tout au long de notre vie, nous sommes entourés de milliers d’opportunités. Chaque jour, elles se présentent à nous sous la forme d’une rencontre, d’une découverte, d’un film ou d’une conversation et sont comme autant de pistes que l’on peut choisir d’explorer, ou pas.

N’avez-vous d’ailleurs jamais remarqué que certaines personnes semblent les accumuler alors qu’elles semblent fuir d’autres ? Et si nous jouions un rôle dans l’abondance ou l’absence d’opportunités ?

Quand on s’y intéresse de plus près – et la science est d’ailleurs venu le valider – les opportunités sont liées à notre état d’esprit. Elles ne sont donc pas cet heureux hasard qui nous tombe dessus parfois, mais plutôt une attitude, une habitude.

Cette attitude se nourrit de deux choses : la disponibilité et l’action.

La disponibilité est une sorte d’ouverture d’esprit, de curiosité, et d’envie de découvrir de nouvelles choses, en acceptant parfois de se laisser porter sans vraiment savoir où cela va nous mener.

L’action est l’étape décisive et semble s’auto-alimenter. A la manière d’une boule de neige qui amasse de plus en plus de poids et d’énergie en roulant sur la pente de la montagne, plus nous exploitons les opportunités qui s’offrent à nous et plus elle semblent se présenter.

A contrario, les personnes qui s’en privent voient progressivement leurs possibilités se réduire comme une source qui se tarit.

Malheureusement, je sais que les raisons sont nombreuses pour ne pas se lancer mais je vous encourage à ne pas y céder. Qu’il s’agisse de peurs, de manque d’envie ou de volonté, prenez l’habitude de saisir les opportunités dès qu’elles se présentent, et vous verrez votre environnement se transformer.

Rentrons alors dans le vif du sujet et faisons tout de suite un tour d’horizon des pistes pour augmenter le nombre de vos opportunités.

 

ÊTRE OUVERT ET SOURIANT

 

“Vous n’êtes pas responsables de la tête que vous avez, mais vous êtes responsables de la tête que vous faites !” Joseph McClendon

 

 

Je tenais à commencer par ce point car il me semble être à la fois le plus important, le plus négligé et celui dont la mise en place simple, vous procurera sans doute le plus de résultats.

Personne n’a envie d’offrir quoi que ce soit à une mine renfrognée.

Alors, s’il vous plaît, prenez l’habitude de porter aussi souvent que possible un large sourire, comme une invitation lancée aux autres de venir échanger avec vous.

Et lorsqu’ils se lancent, prenez simplement le temps de les accueillir.

 

AUGMENTER VOTRE VALEUR POUR DEVENIR UN AIMANT

 

“I’m a great believer in luck, and I find the harder I work the more I have of it.” Thomas Jefferson

“Je crois fortement en la chance, et j’ai réalisé que plus je travaille dur, plus j’en ai.”

La première chose à faire pour attirer de nouvelles opportunités est de devenir soi même quelqu’un de plus attirant.

Pensez à un aimant : plus il est gros, plus sa force magnétique est importante et peut attirer une pièce métallique de grande taille.

C’est exactement la même chose pour vous. En augmentant votre valeur, vous attirerez non seulement plus d’opportunités, mais surtout de meilleur qualité et de plus en plus importantes.

Alors investissez sur vous même !

Demandez vous quelles compétences, quelles qualités vous pouvez développer, pour que les personnes que vous rencontrez aient envie de passer du temps avec vous, de vous offrir un travail, de vous proposer un partenariat ou de vous introduire auprès d’une autre personne.

 

CHERCHER A DONNER AVANT DE PENSER A RECEVOIR

 

On voit très souvent des personnes qui trop attirées par leur propres intérêts, passent leur temps à se demander ce qu’elles peuvent tirer de telle ou telle personne, d’une rencontre ou d’une situation..

Malheureusement pour elles, les autres le sentent à des kilomètres et c’est sans doute une des façons les plus efficaces de faire fuir tout le monde.

Personne n’aime se sentir utilisé ou exploité.

A contrario, je vous invite à toujours vous demander ce que vous pouvez apporter à la personne avec qui vous échangez.

Qu’est ce que vous avez à lui offrir ?

En quoi vos compétences, vos connaissances ou vos contacts, peuvent lui être utile ?

La meilleure façon d’attirer les opportunités, est d’être soi même une opportunité.

 

BIEN S’ENTOURER

 

Notre environnement détermine en grande partie notre succès. Qu’il s’agisse de l’entreprise dans laquelle on travaille, de l’endroit où l’on vit, des gens que l’on fréquente… chacun de ces facteurs nous influence et peut nous rapprocher ou nous éloigner de nos objectifs.

Certaines personnes, quand on les côtoie régulièrement risquent d’agir comme de véritables freins face aux opportunités qui se présentent à vous. Vous protégez d’elles est essentiel.

Lorsque vous vous lancez dans un nouveau projet, surtout s’il présente un risque, vous verrez qu’autour de vous certaines personnes vont vous renvoyer du négatif.

La plupart, enfermées dans une routine, se trouveront confrontés à leurs propres insécurités et risquent de vous faire douter. Parce qu’elles mêmes ne sont pas capables d’avancer, d’être enthousiaste ou courageux, leur état d’esprit risque de vous polluer.

Quand j’ai voulu me former à l’hypnose pour ouvrir un cabinet j’ai eu le droit aux remarques suivantes :

“Tu vas pas t’emmerder avec un truc de charlatan alors que t’es pilote.”

“Tu sais, monter un cabinet et développer un clientèle c’est vachement compliqué, tu gagneras pas d’argent avec ça.”

Et j’en passe…

Les personnes que j’accompagne dans un arrêt du tabac me racontent également ce genre de remarques :

“Allez c’est bon tu peux bien en fumer une, ça va pas te tuer.“

“T’étais plus festif avant.”

“Tu vas me faire croire que t’es allée chez un hypnotiseur et que tu t’es réveillé non fumeur. T’es vraiment naïf.”

Il est important d’apprendre à arrêter de s’entourer de personnes négatives au risque qu’ils agissent sur vous comme une ancre qui vous tire vers le fond.

Au minimum, apprenez à ne pas les écouter ou à sourire de leurs remarque.

J’ai dû récemment recadrer un ami gentiment, en lui disant que j’avais l’impression qu’il semblait trouver un problème pour chacune de mes solutions.

Je lui faisais part de mon souhait de déménager en province, et j’ai reçu en échange la liste de toutes les bonnes raisons de ne pas le faire.

 

ACCEPTER QUE TOUT NE SOIT PAS PARFAIT

 

Une erreur très fréquente est de chercher à tout connaître, à tout maîtriser sur un sujet avant de se lancer.

Certaines personnes passent des centaines d’heures à accumuler des connaissances sans jamais les mettre en pratique ou très peu.

Elle repoussent ainsi l’expérience de terrain car elles sentent qu’il leur reste encore quelque chose à apprendre. Un peu comme si un jour on finissait par être prêt ou découvrir “la meilleure façon de faire.”

Mauvaise nouvelle: il restera toujours quelque chose à apprendre. Et certains de ces apprentissages ne pourront se faire que sur le terrain.

Je suis bien placé pour en parler étant moi même souvent tombé dans ce piège de nombreuses fois. Pour vous en donner la mesure, j’ai lu environ 300 livres sur le développement personnel et la psychologie en 5 ans.

Mais mon niveau professionnel n’a vraiment décollé que lorsque j’ai mis les mains dans le cambouis et multiplié les séances d’hypnose et de coaching avec mes clients.

Vous pouvez lire tous les livres que vous voulez sur la course à pied, vous ne progresserez jamais tant que vous n’enfilerez pas vos chaussures et partirez faire vos premières foulées.

Une sensation ne s’apprend pas dans les livres. Une progression ne se construit pas de manière théorique.

Veillez  donc à toujours plus agir qu’à accumuler de la connaissance.

Les connaissances devraient être un support et nous permettre 2 choses : démarrer avec un minimum de bagage puis après les premiers essais  affiner / améliorer ce que l’on a entrepris.

Alors soyez vigilants à ne pas devenir un champion de la théorie. En plus d’agacer tout le monde, vous ne progresserez pas !

Agissez toujours plus que ce que vous n’apprenez !

 

AVOIR UNE DIRECTION

 

Une partie de notre cerveau a pour but de vous faire prendre conscience de certaines choses et d’ignorer les autres. Si nous étions conscients de tout en permanence notre cerveau serait complètement saturé et nous ne pourrions pas penser clairement. Le remède : un filtre.

Ce matin vous avez enfilé une paire de chaussettes et quelques secondes après, la sensation de leur contact sur votre peau a disparu. Le filtre a opéré. Bien sur en vous concentrant sur cette zone vous pouvez la ressentir à nouveau.

A l’inverse, n’avez vous pas remarqué que quand vous achetez une voiture, tout le monde semble s’être passé le mot et avoir acheté la même. Il en va de même lorsque l’on prépare un voyage et qu’on se met à remarquer tout ce qui touche à la destination que l’on a choisie.

Plus vos objectifs seront clairs et précis, plus votre cerveau vous fera remarquer dans votre vie de tous les jours les éléments qui pourraient vous aider à les atteindre ou présenter un intérêt particulier.

 

CHERCHER LA COMPLÉMENTARITÉ PAS LA SIMILARITÉ

 

Nous avons une tendance naturelle à nous entourer de personnes qui nous ressemblent. Et même si ça permet de partager des centres d’intérêts communs et de faciliter l’entente, il arrive que nous négligions le fait de fréquenter des personnes qui nous sont complémentaires.

En recherchant la complémentarité, vous vous offrez la possibilité de créer des synergies.

En effet, cette rencontre sera sans doute l’occasion de bénéficier de l’expertise d’une personne plus compétente que vous et qui peut vous faire gagner du temps et vous éviter certains pièges.

Aussi, les personnes différentes pourront vous apporter un regard totalement nouveau sur votre activité et vous inviter à changer de perspective et à considérer votre approche sous un nouvel angle.

SE MÉNAGER DES PLAGES DANS SON EMPLOI DU TEMPS POUR L’IMPRÉVU

 

Les gens qui vivent leur vie à 100 à l’heure et ne prennent jamais le temps de lever la tête du guidon ont souvent du mal à capter les opportunités.

Soit parce que trop focalisés ils ne les remarquent même pas, soit parce que leur emploi du temps ne leur permet pas de les exploiter une fois repérées.

Parfois une opportunité va se présenter dans un contexte complètement inattendu, et si à ce moment là vous n’avez pas le temps de lui faire un peu de place, elle pourrait bien disparaître.

Alors pour récolter les fruits de toutes les pistes précédentes, autorisez vous cette liberté.

Celui qui n’a pas voulu quand il pouvait, ne pourra pas quand il voudra. Signé : l’opportunité et le temps.

 

4 Commentaires
  • Olivier
    Posté à 22:32h, 31 mai Répondre

    Entièrement vrai ! Les plus belles opportunités sont les plus insignifiantes à première vue. S’ouvrir, sourire et remercier.

    • Mathieu Soriano
      Posté à 20:17h, 04 juin Répondre

      😉

  • Jérôme
    Posté à 09:18h, 01 juin Répondre

    C’est un peu le mal de notre société : on stigmatise les personnes qui ont le courage de tenter quelque chose. On pointe du doigt l’échec. Et je crois que c’est de ma responsabilité, en tant que parent, de pousser mes enfants à tenter des choses qu’ils ne seront pas sûrs de réussir.

    Ce n’est qu’un point de vue personnel, mais à mon sens l’échec c’est l’absence d’apprentissage. Et ce, quelque soit “l’outcome” de notre action (échec ou réussite). Et j’ai l’impression qu’on commence à apprendre lorsqu’on franchit cette frontière invisible entre la zone de confort et celle de l’incertitude.

    • Mathieu Soriano
      Posté à 20:19h, 04 juin Répondre

      Peut être un jour on verra enseigner à l’école des cours d’audace et de gestion du risque …

Poster un commentaire